Adresse chez paul casablanca

Pour se rendre chez paul, le plus simple est de prendre un P’ti taxi, demandez lui de vous conduire vers le Maarif puis de vous diriger direction la corniche et enfin de vous déposer au rond point des chemins qui croisent Le Bd moulay rachid, le Bd Al massira, le Bd d’anfa, et le Bd Abdelkrim El khattabi. Lorsque vous serez descendu il suffira de demander simplement Chez paul, on vo us  montrera la villa Zevaco.   casa2.bmpcasa1.bmp

casa3.bmp casa4.bmpcasa11.bmp



recherche investisseurs pour projet a casablanca

Lorsqu’on rêve de casablanca la nuit on aspire à revenir la bas où tout semble accessible, où la vie est comme une somme de tranches de vie toujours en action, où l’amitié cotoie la cime des plus parfaites harmonies, où chaque projet donne naissance à la plus parfaite des réussites. Depuis plusieurs années je construis un projet insolite et unique que je souhaiterais emmener la bas à casablanca. Je suis à la recherche d’investisseurs qui pensent que marché et rêve pensé en business plan est la prochaine opportunité. Au plaisir de vous lire.



Le plus grand Paquebot commercial d’afrique à Casablanca, le Titanic de la côte…

La ville de Casablanca se dotera d’un important centre commercial, « Morocco’Mall », dont la réalisation nécessitera un investissement global de 2 milliards de dirhams inscrit dans le cadre des facilités et des engagements requis par la charte des investissements.

« Morocco’Mall », qui sera érigé sur 10 ha le long de la Corniche de la capitale économique, a été présenté jeudi soir à Casablanca par ses initiateurs, les groupes Aksal et Nesk Investment, comme le plus grand centre commercial d’Afrique du Nord avec une superficie construite de 200.000 m2, un espace de 70.000 m2 réservé aux commerces et un parking de 90.000 m2 (5.000 places).

Selon les responsables des deux groupes, le projet, dont la réalisation permettra la création de 5.000 emplois directs et 20.000 indirects, devrait enregistrer un chiffre d’affaires moyen de 5 milliards de dirhams et un flux de 15 millions de visiteurs par an, qui auront le choix entre 200 enseignes nationales et internationales, représentant plusieurs secteurs d’activité (habillement, accessoires, bijouterie-horlogerie, articles de luxe etc).

Pour les promoteurs comme pour les futurs occupants des espaces commerciaux, le retour sur investissement est garanti par une fréquentation soutenue et stimulée par une animation riche et un programme évènementiel d’envergure internationale, affirment-ils.

L’édifice du projet, qui ambitionne de s’affirmer comme une des attractions commerciales les plus fréquentées de la ville de Casablanca, sera accessible depuis 5 points d’entrée et disposera de 5 ascenseurs panoramiques, 12 escalators et 4 tapis roulants.

Le bâtiment, qui sera surplombé d’un sky dôme (toit vitré) de 20.000 m2, comprendra une Piazza centrale, de la taille d’un terrain de football, un hypermarché et un food court avec vue sur la mer et une quarantaine de restaurants.

Outre une salle de cinéma 3D et un SPA, le Mall sera également doté d’un aquapark, de kids parks, d’un jardin organique, d’une patinoire pouvant accueillir des compétitions et des exhibitions artistiques et d’un espace dédié à l’artisanat marocain.

Pour la réalisation de ce méga-projet, Aksal et de Nesk Investment, deux groupes spécialisés dans les secteurs de la distribution, créeront une holding qui sera détenue à parts égales entre les deux associés.



La plus belle des promenades au bord de l’océan

Nouveau visage de la corniche de Casablanca

De tout Casablanca, la corniche est l’endroit le plus agréable et le plus fréquenté de la métropole. Aujourd’hui, les travaux se font d’arrache-pied. Voici ce que deviendra la corniche en juin 2009.

imgarticle.jpg 
Elle est 18h15. La circulation au niveau de la corniche de Casablanca n’est pas normale. Et la cause en est la rénovation de cette corniche. Longue de plusieurs kilomètres, la corniche de Casablanca offre un beau panorama sur l’océan Atlantique et dispose de plusieurs cafés, idéals pour prendre une collation à tout heure de la journée et se reposer en jouissant de la brise marine. Conscient du rôle de cette corniche pour détendre les Casablancais, mais aussi les visiteurs, la commune urbaine de la ville a décidé de lui donner un nouveau look accompagnant la mutation architecturale et urbaine de la ville.Ainsi, il a été conçu de faire de la grande allée entre le complexe de cinéma Mégarama et le carrefour où se trouve l’hôtel Suisse un véritable chef-d’œuvre.
La grande fontaine, prévue au carrefour de l’hôtel Suisse, est aujourd’hui en cours de réalisation. C’est le point de départ de ce grand projet de transformation et de rénovation de la corniche. Tout au long de la côte, les esplanades seront plus larges avec 19,50 m. Cet agrandissement des trottoirs rendra complètement interdit le stationnement des voitures le long de la côte. Mais n’ayez pas crainte ! La circulation a été prévue sur 3 voies de 3 mètres chacune, à sens unique vers McDonald’s. Et le stationnement est réservé sur le côté bâti de la corniche. Les piétons se feront une joie en se promenant sur la corniche. Les trottoirs seront garnis de plantations d’arbres (palmiers) hautes tiges de 10 mètres de haut, tous les 6 mètres.
Le plan de rénovation prévoit la mise en place d’un calpinage au sol en asphalte et en marbre blanc brillant et traité sous forme de grandes vagues. Pour leur confort, les promeneurs auront droit également à un mobilier urbain spécifique. Le piéton sera orienté par des barrières directionnelles au niveau des passages cloutés, qui sont surélevés. Le tout sera animé par des fontaines (jardins andalous), des jeux d’eau et un éclairage diversifié au sol.
Le plus beau bijou de la nouvelle corniche est assurément Morocco’Mall. Il s’agit en fait du plus grand centre commercial en Afrique du Nord. Ce projet nécessite une enveloppe de 2 milliards de dirhams.
Morocco’Mall  permettra la création de 5.000 emplois directs et 20.000 indirects. Le chantier a démarré en octobre. Ce projet s’étale sur une superficie de 10 hectares le long de la corniche de Casablanca et entend devenir très vite un haut lieu de détente et de loisirs. Selon les prévisions établies, près de 200 enseignes nationales et internationales seront référencées dans ce complexe ainsi qu’un hypermarché qui s’étale sur une superficie d’un hectare. À côté de cela, une offre en loisirs et restauration diversifiée a été prévue : patinoire, Fun Park, terrasse avec une quarantaine de restaurants ainsi que des activités originales proposées pour la première fois au Maroc : le DolphinShow et le Cinéma  en 3 D. Ce centre devrait enregistrer un flux de 15 millions de visiteurs par an et un chiffre d’affaires moyen de 5 milliards de dirhams.  En fait, le Morocco’Mall obéit aux normes internationales les plus rigoureuses an matière de sécurité. Une promenade piétonne de 600 mètres sera aménagée ainsi qu’un parking souterrain de 90.000 m2 et des voies de circulation propres au projet. Pour ne pas obstruer la précieuse vue à la mer, le bâtiment sera construit sur moins de trois niveaux selon une silhouette ergonomique d’inspiration océanique. Voila en quelques lignes à quoi doivent s’attendre les visiteurs de la nouvelle corniche. La fin des travaux est prévue pour juin 2009. Et l’été prochain ne sera pas comme les autres dans la métropole. Soyez au rendez-vous !





Prenez le Taxi à casablanca, et surtout le P’ti taxi, quelle aventure…

La manière la plus conventionnelle et la plus pytoresque pour découvrir et rencontrer les habitants de Casablanca, c’est bien le P’ti Taxi, et il en existe de toutes les marques (peugeot, fiat…) et surtout de tous les modèles, même les mieux homologués, la preuve sur cette photo qui vous donne un aperçu des périples merveilleux qui vous attendent au coeur de la capitale économique. Les chauffeurs de Taxi auront toujours une histoire extraordinaire à vous raconter, ils connaissent toutes les personnes qui vous mèneront au but que vous vous ètes fixé, prenez le temps de les découvrir, et même de les inviter à boire un café, ils vous laisseront leur numéro de mobile, vous pourrez toujours compter sur eux, et toujours continuer à voyager au dans l’antre des relations humaines les plus  fortes et les plus fantastiques.normaltaxi20driver20made20in20casablanca.jpg



Ma valise à Essaouira Airport, le tapis roulant…surtout quand il n’y en a pas, et au final, cela marche.

Passé le cap du contrôle d’identité je me dirige vers le hall,  l’endroit où je dois récupérer mes bagages. Je m’attends à trouver la lettre correspondant au tapis roulant qui doit débarquer les affaires des passagers du vol 0791. A ma stupéfaction sans aucune émotion, je découvre une grande salle entrouverte par deux battants bleu en fer où l’on débarque tous les effets par un système de chaîne humaine qui part du pied de l’appareil. Je reste en admiration devant le courage bienveillant de ces hommes qui mènent avec beaucoup de stratégie à l’oriental la mission qui leur fixée. Le tapis roulant est très loin très déshumanisé lorsqu’on l’envisage différemment. 



Born to Be a star à Essaouira Airport, même si tu voulais faire autrement, il y a des moments plus magiques encore.

Dans une précipitation folle et calculée pour rejoindre rapidement la sortie de l’aéroport  j’ai omis de remplir la fameuse fiche d’entrée sur le territoire, indispensable et obligatoire, elle a certainement été remise à tous les passagers, et je l’ai effectivement raté dans ma longue sieste. Après être rentré dans le bâtiment principal et climatisé je me dirige vers le bureau d’enregistrement d’entrée sur le territoire du Maroc, je constate que je suis l’unique passager sans ce précieux document, et cette situation fait sourire deux voyageurs suisses à l’accoutrement de rockers country qui me considèrent comme tous ces novices des premières destinations outre méditerranée. Je sollicite immédiatement une personne de l’aéroport qui m’indique dans l’art le plus singulier du parfait accueil marocain le comptoir où je peux en récupérer une, et tout en traversant le petit hall d’entrée, face à moi un cortège d’hommes et de femmes d’une élégance non commune se dirige d’un pas de campagne déterminé. D’une manière tout a fait naturelle, j’adresse des signes de courtoisie vers les personnes du cortège et d’une manière très singulière en réponse à ma politesse ces hommes et ces femmes que je croise me serre la main et m’adresse un bonjour de bienvenue. Il y a un homme particulièrement imposant qui m’adresse simplement un signe de la tête. Je ne m’habille jamais comme le commun des touristes, j’essaye toujours d’avoir une tenue qui reflète le parfait gentleman aventurier que j’incarne. Je suis fréquemment  l’acteur d’un rôle de théâtre qui anime chaque partie de mon existence, et l’acte, si court et si concentré  qui venait de se jouer avait été écrit par un metteur en scène qui retenait toute mon attention, à l’occasion je souhaite lui présenter mes sentiments les plus distingués. Arrivé au bout du hall, je retrouve le précieux document qui va me permettre de démarrer mon périple. Revenu au bureau d’enregistrement, et intrigué par les personnes que j’ai croisées, j’interroge l’officier de gendarmerie sur l’identité de ces personnages. Il me répond tout simplement qu’il s’agit du gouverneur d’Essaouira et de son escorte protocolaire. La vie est curieuse dans tous ses aspects, et j’aspire profondément à découvrir ses richesses les plus simples surtout lorsqu’on se trouve à des milliers de kilomètres de chez soi et que la considération philanthropique prend une toute autre mesure. 



Vous guider à travers les Kisarias

Lorsque vous arrivez à casablanca, vous avez deux choix possibles pour visiter les lieux les plus insolites et les plus méconnus de la capitale économique, soit vous adresser directement à l’hôtel où vous résidez pour qu’il vous indique les points incontournables de votre séjour, et au demeurant naviguer à vue dans les labyrinthes proposés sans aucune garantie de satisfaction,  soit avoir dans ses connaissances des amis marocains qui vont se faire les guides et les interprètes dans un milieu qui à prime abord vous semblait totalement hostile. Si cet article retient votre attention, n’hésitez pas à m’écrire pour pour que votre séjour soit le meilleur possible pour que je  vous conseille les personnes qui feront de votre voyage un authentique périple inoubliable. Un parfait Sindibad (Voyageur) à votre service.



Prendre le temps de vivre, s’arrêter chez paul à casablanca

Il y a toujours certaines choses que l’on oublie de faire, parce qu’on ne prend pas le temps de s’y attarder. Pour prendre le temps de vivre, il faut savoir apprendre à regarder ce qui nous entoure, il faut aussi prendre le temps de décrypter le courant de la vie qui nous entraine un peu plus chaque jour. S’arrêter chez paul, c’est tout d’abord vivre dans cet endroit anachronique, ancré profondément entre deux mondes, celui du temps colonialiste où les saveurs se mêlent à la béatitude du temps qui passe, des couleurs féériques au coeur d’un jardin de lumière qui révèle ses beautés les plus parfaites et les plus inattendues, et l’univers d’un monde moderne plongé inexorablement vers les surenchères de la mode dont les acteurs ne manquent pas de nous surprendre à chaque instant qui s’écoule. On arrive à fixer les minutes qui nous séparent de la lointaine époque d’une société qui vit entre tradition, culture et évolution, c’est cela même le plus merveilleux bénéfice de ce voyage d’un autre roman. Je vous souhaite une bonne lecture de de cette tranche de vie que vous vivrez à votre passage à casablanca Chez Paul.maroc2213.jpg tzevaco.jpg



L’histoire de Chez Thierry, Chez Paul

La Villa Zevaco (Paul) est une véritable oasis de calme et de verdure en plein cœur du quartier commerçant de Casa. Cette magnifique villa construite en 1947, a été transformée en boulangerie, salon de thé et restaurant. Ce lieu est l’endroit magique des m’as tu vu de la mode et des contrastes aux antipodes modernes. C’est un des endroits que j’ai toujours eu l’habitude de fréquenter, à la fois pour sa simplicité, sa chaleur, et son côté exotique étonnant. Comme à mon habitude, je donnais souvent mes rendez vous Chez Paul pour finir ces journées aux chaleurs fortes et douces, pour profiter de délicieux instants en compagnie de nouvelles rencontres qui faisaient partie de mon activité professionnelle. Je me souviens de cet homme marocain que m’avait fait rencontré une amie, Nawal, qui travaillait dans le tourisme et dans le milieu des affaires de la finance. En quelques minutes il m’avait expliqué qu’il souhaitait créer un nouveau business, une nouvelle mode dans la restauration de luxe. Et chez les idées quel que soient leur horizons provoquent immédiatement des vocations. en continuant notre discussion je lui avais simplement donné un nouveau concept visuel : il s’agissait évidemment de baptiser cette nouvelle formule …Chez Thierry.. (c’est mon prénom). L’idée lui avait plu rapidement, et tout comme un marocain il se proposait d’associer mon idée avec mon éventuel financement. De Chez paul à Chez Thierry, nous sommes rapidement revenu Chez paul. Nous nous sommes quitté en très bons termes, tout en prenant son numéro de téléphone portable, je lui ai promis de le contacter (à la marocaine). je lui ai souhaité bon courage, et je reviens toujours Chez paul, à chacun de mes voyages  à Casablanca.restopaul2.jpg

 



1234

Maison du Guilvinec |
elodieensuede4 |
La p'tite globe trotteuse p... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Guadeloupe-hebergement-loca...
| 974run
| Le Nîd Gâtinais